LES ACTIONS A L’HÔPITAL

enfant-en-sterileA l’hôpital, Les P’tits Cracks assurent une présence humaine et financière.

Ils accompagnent l’enfant pendant son hospitalisation lors d’ateliers ludiques et sont un soutien pour la famille et le personnel soignant.

Ils financent du matériel médical pour améliorer les conditions d’hospitalisation des enfants malades et participent ainsi à leur processus de soin et de guérison. Même si cela est difficile à concevoir, les services hospitaliers en France doivent souvent faire appel à des fonds privés et à des associations caritatives pour se fournir en matériel médical performant. Les P’tits Cracks répondent en priorité à ce besoin et travaillent en collaboration directe avec les services d’hémato-oncologie pédiatrique des Hôpitaux Armand Trousseau, Saint Louis, Robert Debré, Necker à Paris et CHU Pellegrin à Bordeaux.

« Les expériences antérieures racontées par les enfants qui ont été hospitalisés dans notre service sont convaincantes et nous confortent dans le bien fondé des actions menées par Les P’tits Cracks.
Grâce à vous nous voyons mille étoiles briller dans leurs yeux. »
Jacqueline Bockenmeyer, Psychologue

LES ACTIONS A LA SORTIE DE L’HÔPITAL

IMG_5296La maladie laisse de profondes traces physiques et psychologiques sur l’enfant qui doit apprendre à vivre avec ces nouveaux « bagages ». Tout au long de son traitement, l’enfant est le centre de toutes les attentions, les soins et les peurs. Il est fragilisé, immuno-dépressif et la moindre erreur peut empirer son état.
 L’enfant malade est comme enfermé dans un corps qui lui refuse désormais toute liberté.
 Lorsqu’il guérit et entre en phase de convalescence, il ne sait plus parfois comment retrouver son corps et cette liberté. Il a perdu confiance en ses capacités physiques et psychiques.
 Il a été désociabilisé, son quotidien n’est plus rythmé que par les soins. 
Il lui faut réapprendre à vivre comme un enfant de son âge.

Dès qu’il rentre à la maison, l’enfant veut au plus vite retourner à l’école. Reprendre une vie normale et être à nouveau « comme les autres ». 
Puis viennent les activités extérieures.

Les parents et les médecins proposent à l’enfant certaines activités extra-scolaires qui lui permettent de reprendre goût à sa nouvelle vie, à se reconstruire doucement.
 Les P’tits Cracks ont alors un vrai rôle à jouer dans cette nouvelle étape de la vie de l’enfant. Ils proposent à l’enfant de se tisser de nouveaux liens dans de nouveaux domaines avec de nouvelles passions et de nouvelles rencontres.

« Être un P’tit Crack, c’est être un champion quand j’ai été malade et aujourd’hui un champion de cheval. »
Alexandra, 5 ans